Faible gouvernement, trop faible gouvernement

with Pas de commentaire

Voilà, nous abordons la dernière ligne droite d’une législature pour le moins animée. Quant à savoir si elle fut productive, je dois dire que notre PIB cantonal est toujours en retrait par rapport au reste de la Suisse alors que nos charges augmentent et notre gouvernement tente de se trouver des objectifs atteints.

Certains vous diront que j’ai la part belle puisque notre groupe n’a pas de Conseiller d’État. Eh bien je vous cite un exemple en 3 actes :

Acte 1, septembre 2015

Alors que l’administration cantonale valaisanne vit une période appelée « personnel stop », le Grand Conseil octroie 3 postes supplémentaires à la ministre socialiste pour contrer la hausse en matière de travail au noir.

Acte 2, septembre 2016

Les députés Gillioz et Vergères découvrent que la Conseillère d’État n’a pas initié le processus d’engagement. Ils interviennent par le biais d’une question pour savoir si un montant relatif à l’engagement de 3 contrôleurs supplémentaires a  été mis au budget. Aucun montant ne figure encore au budget.

Acte 3, novembre 2016

Le budget soumis au Grand Conseil ne comprend toujours pas de montant réservé à cet effet. Le député Métrailler dépose un amendement pour un poste.

Acte 4, décembre 2016

Le Grand Conseil accepte l’amendement, la Conseillère d’État dispose désormais d’un montant pour un nouveau contrôleur. Va-t-elle l'engager, va-t-elle en engager trois ?

L'avenir nous le dira ...

 

2017, Gillioz