Conthey : les nouveaux atouts d’une commune en développement

Forte d’une population atteignant les 7500 habitants répartie sur pas moins d’une dizaine de villages, la commune de Conthey a su relever les défis d’une croissance parfois exigeante. La gestion des eaux potables tout comme sa mise en valeur énergétique en est l’un des exemples d’une volonté d’anticipation permanente.02-article-2011

Jusqu’au début du 20e siècle, la dizaine de villages de la commune se chargeaient par eux-mêmes de leur approvisionnement en eau. Dès 1922, le Conseil communal fait entreprendre les premiers captages. En 1953, la commune de Conthey s’associe à celle d’Ardon et de Vétroz pour capter les sources de Motelon, dans la vallée de la Lizerne. La décennie 70-80 verra l’apparition de nouveaux captages, la création d’un réservoir complémentaire et le premier pompage phréatique.

En 1998, la commune envisage une nouvelle grande étape dans l’amélioration de son alimentation en eau potable , elle prévoit d’y réunir deux sources devant être filtrées en raison de leur forte turbidité puis saisi l’occasion d’une technologie naissante et inaugure en 2003 un nouveau réservoir de 2000 m3 associés à l’une des premières centrales d’ultrafiltration membranaires du Valais.

Courant 2011, elle achèvera un projet mené en commun avec les communes de Vétroz et Ardon consistant à regrouper puis moderniser totalement le système transport, de stockage, de filtration et de turbinage des eaux de Motelon. Une telle réalisation aura nécessité le remplacement des conduites d’amenée, la construction d’un nouveau réservoir et d’une centrale d’ultrafiltration membranaire au lieu-dit « Petit-St-Bernard ». Une centrale de turbinage installée en plaine réceptionnera ces eaux pour en produire pas moins de 3,6 Mio de kWh soit la consommation de 800 ménages avant de la redistribuer sur les 3 communes partenaires. Les réseaux des 3 communes seront interconnectés à toute fin d’en faciliter les éventuels échanges futurs voir de suppléer à d’éventuelles problématiques d’approvisionnement temporaires.

Une telle infrastructure permettra également de mieux gérer les problématiques de troubles liées à la fonte du permafrost et fournira aux 3 communes une eau d’une qualité parfaite.

Soucieuse d’assurer la pérennité du confort des ses administrés, la commune de Conthey entreprend actuellement des études en vue d’une protection des sources tout comme elle poursuit sa recherche de sources potentiellement utilisables à toute fin d’en éviter le pompage phréatique.

 

2011, journal Le Confédéré