Investigations sur le travail au noir

De récentes investigations menées par le syndicat leur ont permis de découvrir que l’ingénieur en chef de la 3e correction du Rhône se serait adjoint de collaborateurs non déclarés.15-article-2011

En effet, il semblerait que Tony Arborino, ardent défenseur de l’élargissement du Rhône, se soit octroyé les services d’une trentaine de fouisseurs spécialisés. Le pot aux roses ayant été mis à jour, le parlement a débloqué 6,5 Mio pour rétablir la situation. Des palplanches vont être posées sur les berges de Vouvry. Les 35 galeries découvertes seront détruites, le Rhône conservera sa largeur initiale.

Au bilan final, chaque blaireau aura tout de même coûté près de CHF 200'000. Un peu cher l’animal.

 

 

 

2011, journal Le Confédéré, Gillioz